le rêve éveillé

10 décembre 2013

A peaceful moment…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Après la pluie, la tristesse, un moment de tendresse, une annonce qui met du baume au cœur, a little boy, what a peaceful moment, un moment de réconfort, de bonheur, je lis, je souris, je pense à toi, je suis heureuse…vivement…

9 décembre 2013

Une histoire banale…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

21 heures, la journée terminée, elle est sur son canapé, elle réfléchit à sa journée puis elle l’oublie, préférant se concentrer sur ses projets, ceux qu’elle met de côté toujours pour aux autres se consacrer. Des recherches, des mots, des envies, des propos, des désirs enfouies, qui ne demandent qu’à éclore, elle réfléchit, fléchit sous le poids de la vie, ses enfants à ses côtés elle est heureuse, ils sont là, la chérissent et lui donnent beaucoup d’amour, ils sont sa vie, mais une autre partie de celle-ci est en sommeil et commence à entendre le réveil, elle veut vivre, pour elle, pour se sentir vivante, exister quand elle se regarde le matin dans le miroir, elle sait qu’il ne tient qu’à elle, que tout est entre ses mains, que quand on veut on peut, encore faut-il vouloir, et pouvoir, alors elle s’assoit, elle écrit, oui elle sait que c’est futile, que ça ne rime à rien, qu’elle tourne en rond que cela ne la mènera pas vers demain mais elle en a besoin, exutoire nécessaire, moment de repos des nerfs, nécessaire…

Demain c’est aujourd’hui, il fait beau, il fait gris, on partage, on écrit, on pense, on rit, on déchante, on réfléchit, elle se laisse aller, horoscope, banalités, Noël bientôt, un moment de repos, la famille, la tristesse, le stress de voir les autres souffrir, souffrir aussi, pleurer, rire, penser encore, elle ne sait plus, ne sait pas vers où se tourner, marre de tout, envie de tout casser, de tout envoyer péter, comme on dit maintenant, wesh la famille, mdr, lol, elle en peut plus de tout ce vide, ces gens qui ne vivent pas tout comme elle, elle veut autre chose, construire, être libre, plus de contraintes, comme tout le monde me direz-vous, bien sûr, tout le monde en a marre, mais qui fait quelque chose? Assez de ces murs qui nous freinent de ces chaines qui nous retiennent, la vie est courte, elle peut partir, si vite, la preuve, cela vient de se produire, elle voudrait faire tant de choses, non pas à l’imparfait ou au conditionnel mais au présent, n’est-il pas…, vivre, profiter, ne plus s’embêter avec les mesquineries du quotidien, voir plus loin que le seuil de demain, voir plus loin et courir sans s’arrêter pour arriver au pays du rêve éveillé, une utopie, elle le sait mais veut y croire et va tout mettre en œuvre pour pouvoir ne serait-ce que l’apercevoir, courir et arriver enfin au bout du chemin, prendre le train, des idées, du bonheur, finies les peurs, finis les malheurs, welcome bonheur…

9 décembre 2013

Ne pas vouloir…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Ne pas vouloir que tout s’arrête, que le sourire quitte ses lèvres, ne pas vouloir craquer, céder, tout casser, ne pas vouloir qu’il s’enfuie, qu’il nous oublie, que plus jamais il ne nous sourit, ne pas vouloir disparaître, n’être qu’un moment de faiblesse dans une vie en jachère, dans une vie éphémère qui tache de se reconstruire malgré les ennuis et le spleen. Vouloir bien au contraire, vivre, sourire, courir, dans ses bras se jeter, ne plus le quitter, le faire rire, enfin, mais tout cela est vain, il a fermé la porte, n’a pas voulu tenter l’aventure, s’est refugié dans ses frayeurs, trop tôt, trop vite, trop trop, alors pourquoi le faire si c’est pour fuir… Ne pas vouloir est un acte de révolte mais aussi une fuite qui virevolte, qui blesse les gens …

9 décembre 2013

Cercles…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

La vie, cercle privé, intime, cercle circulaire de circularité, on tourne, en rond, se mord la queue, on avance puis on revient sur ses pas, invariablement piégée dans cette immonde circularité, des choses arrivent, belles, on y croit, on plussoie, on envoie des mots, des douceurs, des envies, des caresses, des désirs de tendresse, ça fait peur, ça recule, ça s’en va, ça a peur, le cercle est là, roi, nous encercle, nous enlise, nous cloue sur place et même si ce cercle est le même pour tous, ne pas vouloir l’accepter ne signifie pas, comme d’aucuns disent, ue l’on se regarde le nombril, on souffre, on vit, on avance, chacun fonctionne à sa manière, regarde le cercle à sa façon, certains l’affrontent en souriant, en riant, d’autres font comme si rien ne se passait, d’autres encore ne disent rien, mais tout se lit sur leur visage, peu importe comment chacun appréhende cela, le cercle est là, il nous encercle, nous enferme et ahhhhhhhhhhhhhje veux en sortir de cette roue de la fortune infernale qui fait si mal……………………………………….

9 décembre 2013

Rayonnages…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Rayonnages ou chronique d’un bonheur avorté : elle marchait le long des rayonnages, regardait les ouvrages, leurs yeux se sont croisés, leurs mains frôlées, quelques mots et ce fut tout…Quelques mois plus tard elle y retournait, sentait son regard sur elle posé, pressé, presque violent d’intensité, elle souriait, se sentait exister… L’été, l’insouciance, les folies les errances, puis ce fut la rentrée, des besoins, des envies, des pensées, ses pas l’y ont ramené, inconsciemment, brutalement, le long des rayonnages, encore, la tête penchée, quelques mots, un café, des confidences, privées, début d’un chemin vers l’intimité…Vinrent ensuite des retrouvailles, ou un rendez-vous manqué, un endroit déjà périmé car lointain écho de son passé, une soirée empreinte de beauté et de sérénité où tout semblait couler, de soi aller, jusqu’à une étreinte passionnée et belle de sensualité…Les choses avaient été dites, clairement, pourquoi pas essayer, on verra bien et ce fut vu, plus rien…Songe d’un bonheur possible si vite si vite décrié, bref rayon de soleil dans une vie esseulée, chronique d’un bonheur  avorté…

8 décembre 2013

Adieu…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Adieu…les images reviennent, ton sourire, tes éclats de rire, ta douceur et tes sautes d’humeur, à jamais dans mon cœur…

7 décembre 2013

Tu es partie…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Ce soir tu es partie… tu nous as quittés pour rejoindre ton aimé, sans douleur et sans heurt tu laisses le malheur et tes enfants esseulés… Nous voilà affligés et sans voix, tu es partie vers l’ailleurs mais tu resteras toujours dans nos cœurs…

7 décembre 2013

Like a prayer…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Like a prayer je pense à toi qui ne vas pas, tu es partie dans les limbes d’un sommeil artificiel mais nous sommes là près de toi, on veille t’inquiète pas, juste quelques mots, c’est dérisoire, mais que faire si ce n’est y croire, j’y crois et je suis là car tout cela n’est qu’illusoire, tu ne vas pas choir mais te relever et crier ton envie de vivre, tes enfants t’attendent, ils y croient eux aussi alors, like a prayer I send you this song, please Wake you up it’s necessary…

4 décembre 2013

Les illusions perdues…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Une fois de plus elle a joué, elle a perdu, elle a donné, elle est perdue, les illusions perdues, …

4 décembre 2013

Quand le sort s’acharne…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Quand le sort s’acharne, il faut espoir garder, se serrer les coudes et avancer, quand le sort s’acharne il faut rester soudé, autour de l’être aimé, famille, ami, adoré, quand le sort s’acharne, il faut écrire des vers, transcrire sa douleur en repère et aller de l’avant et raison conserver, sans dramatiser, ni s’affoler, il faut les pieds sur terre garder, être là, présent, et aider celui ou celle qui nous est cher afin qu’il puisse avoir quelqu’un vers qui se tourner, quand le sort s’acharne, on relativise, on se dit que la vie est belle, qu’elle est précieuse et qu’il ne faut pas la gaspiller en énervement vain, en colère inutile, en banalité futile, fini de se regarder le nombril, alors comme le sort s’acharne en cette journée d’automne, je veux serrer mes coudes, garder espoir, y croire, ça va aller…

1...34567...29

J'ai lu avec Elle |
La Cave à Cabraal |
Kiocasino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Editho
| Thebluecat
| Enattendantlescoyotes