le rêve éveillé

30 août 2012

Douceur

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Langueur de fin d’été, soirée paisible sous l’abricotier, senteurs de menthe cuivrée, elle respire et enfin s’apaise, son coeur est embaumé, se laisse séduire et charmer, sous les lueurs incandescentes de cette lune dorée, elle veut se laisser aller, profiter enfin, sereine, de ces instants sacrés sans penser au lendemain, juste un instant rêver en toute éternité.

30 août 2012

Un autre monde…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Belle et lascive, elle irradie

sa beauté pensive l’envahit

pleine et ronde, elle fascine

peu la regarde pourtant elle dessine

dans le ciel, parfois hostile, de nos destinées,

des cercles d’amour entrelacés

pour qui sait les interpréter…

30 août 2012

Un soir de lune

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Humeur chagrine, pluie qui crachine, un soir de lune, elle prend la plume car elle devine… A tout jamais, l’astre lunaire sera gravé dans son souvenir comme un sourire amer, elle le regarde, atmosphère, elle le regarde et espère… Symbole d’un espoir déçu, idole d’un amour perdu, elle la regarde et elle sourit, les mots sont à jamis gravés dans son esprit…

30 août 2012

Ecouter n’est pas entendre

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Toute la journée, on écoute, on dicute, on échange, on babille, on transmet, on raconte mais de tout cela que reste-t-il quand vient le soir, quand arrive la nuit noire…

Le lendemain ça re commence, ça radote, ça pose des questions, sans prêter attention, ça se répète et ça tempête, mais que reste-t-il de tout cela quand vient la lune, quand arrivent du soleil les couleurs prunes…

Ecouter n’est pas entendre… Rares sont ceux qui se l’imposent, et qui entendent réellement, les cris d’un coeur tremblant…

30 août 2012

Un regard ne ment jamais…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Un regard ne ment jamais, il ose, il impose, il scrute, il déroute, il interroge, il propose, il suggère, il désespère…

Un regard ne ment jamais, il sourit, il dit oui, il applaudit, il s’invite, se précipite, il crépite, il admire, il succombe

Un regard ne ment jamais, il pleure, il a peur, il s’affole, il batifole, il papillonne, il ronronne, il adore, il s’endort

Un regard ne ment jamais, il est là, planté sur soi, tel un miroir de soie, il ne demande qu’à pénétrer cette âme que vous aviez laissé en émoi

Un regard ne ment jamais, il vous fait exister, vous redonne la gaieté, vous permet de retrouver ce bonheur que vous pensiez perdu quand on ne vous regardait plus…

30 août 2012

Destinée

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Y croire plus que jamais sans douter de sa véracité

Ne pas aller contre son authenticité

laisser le temps s’avancer

ne plus hésiter

foncer

et…

29 août 2012

Le manque

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Il nous assaille, nous envahit, se fait sa place, nous interdit, interdit d’exister, de chanter, de danser, de vivre, il doit partir…

Il nous agresse, nous transperce, nous effleure, nous fait peur, il nous commande…

Il apparaît, ressurgit, nous promet des lendemains de pluie

Il s’immisce, s’insinue, sangsue, prémice d’un instant mal vécu

Il nous travaille, nous torture, remue nos entrailles, et perdure

Il vient quand autour de nous le noir se fait

Il vient quand dans la maison les rires des enfants ont disparu

Il vient quand plus rien ne reste

quand plus rien ne teste

quand plus rien ne leste la force de notre amour…

 

29 août 2012

Citation

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

« Au fond suis-je en accord avec ce qu’il y a au fond de moi

Est-ce moi ou un autre lorsque je baisse les bras

C’est peu dire que mes manquements m’obsèdent

Même l’idée d’un mea culpa m’est devenue obscène

Craindre et espérer si demain devenait

Se changeait en bien plus qu’une simple idée

La vérité est dans les cris dans les larmes du fakir

Et la lumière illumine quand l’ego se déchire

 

Et le temps nous dira qui a raison »

 

Abd Al Malik, Château Rouge

29 août 2012

Crier!!

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

Cri primal

animal

Cri primaire

éphémère

Cri matinal

ça fait mal

Cri d’amour

toujours

Crier

S’époumoner

Evacuer

Se transcender…

29 août 2012

Pensées…

Publié par le rêve éveillé dans Non classé

A force de penser elle se perd, mais elle ne peut cesser au risque d’être brûlée au fer, elle parcourt les vestiges de ce passé enfoui mais qui, au détour d’un parfum ou d’un éclat de rire, ressurgit. Alors toujours elle revoit, pantoise, les images de cette vie enfantine où elle puise ses racines, palétuviers, baobabs, frangipaniers, autant d’images différentes à jamais gravées, termitières géantes où, avec son frère, elle se plaisait à monter, cris de lion au matin entendus, saut dans la voiture, éperdue… Fleuve marron, oblong, parcouru sur des pirogues, mangrove majestueuse et énigmatique qui s’étend à perte de vue, souvenir d’une sortie en pédalo sur la lagune, à la Somone, elle n’arrivait plus à revenir; os de seiche ramassés, grattés, sculptés, doigts blancs, enfant, le bon temps… Les paillottes avec leurs lits à ressort, leurs moustiquaires d’un autre monde, les petits chemins arpentés pour enfin les retrouver, les détours au marigot, les frayeurs en regardant les varans, pas beaux!! La sensation de liberté éprouvée, la fluidité et la sérénité de cette enfance dans ses veines imprégnée… Souvenirs, rires, bonheur, saveurs…

123456

J'ai lu avec Elle |
La Cave à Cabraal |
Kiocasino |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Editho
| Thebluecat
| Enattendantlescoyotes